lundi 26 août 2019

Ça ne va pas.

Coucou vous !

Il y a de ça plusieurs semaines, j'avais commencé à écrire le billet suivant. Je le partage aujourd'hui avec vous, sans y avoir touché, car il est vraiment à l'origine de ma décision de partir en week-end toute seule ! :-) Depuis, vous vous en doutez, ça va beaucoup, beaucoup mieux ! Pour la petite histoire, et surtout pour ceux qui ne me suivent pas sur Instagram ou Facebook, je suis partie deux jours, donc, à Annecy.


C'était trop trop bien et je vous en reparlerais certainement.
Mais venons-en au billet en question :

------------------------------------------------------------------

Je prends mon clavier aujourd'hui, pour poser ces quelques mots. Ça ne va pas.
J'ai besoin de l'écrire, de le dire, de me regarder dans le blanc des yeux. Le partager ici, sur cet espace d'expression "public", même si je ne suis pas lue par des milliers de personne, pour simplement poser ça quelque part, entamer un processus, partager mes éventuelles solutions et mes expériences ! Vous montrer aussi que, si ça ne va pas trop pour vous en ce moment, vous n'êtes pas seul(e).

Hier soir, j'ai écris la chose suivante à un ami :

Ça ne va pas. Rien de grave, rien de préoccupant au sens "strict". Mais je suis physiquement déglinguée depuis quelques jours et c'est la seconde fois en 6 mois. Je sais que ça signifie qu'il y a des choses à changer, de façon assez urgente. Des habitudes à prendre et d'autres dont je doit me défaire. Je grossis, je me remplis, mais pas des bonnes choses. La chaleur me liquéfie le cerveau. Mes responsabilités de maman sont un poids, et les moments à deux, les VRAIS moments de qualité, restent trop rares. Vivement nos vacances à trois ! Je pense que ce sera un bon moment, je ferais ma part pour qu'il en soit ainsi, en tout cas ! Je suis en manque de moments de partage, et d'intensité, autres que ceux avec mon fils. J'aime énormément nos moments. Mais j'ai viscéralement besoin d'autres choses. Le problème, c'est que je n'ai pas vraiment l'énergie pour. Et peu d'occasions, en vérité. J'ai envie de plein de choses. J'ai la tête et le cœur en effervescence, et j'adore ce mot, mais le sentiment, aussi, d'avoir les ailes coupées. J'ai envie de voler, sentir le vent, respirer, mais je ne peux que rester au sol. J'ai ce sentiment-là. J'ai envie de créer des choses, des moments de bonheur, simples, riches. Créer des rituels joyeux, retrouver de quoi nourrir mon âme. Et me sentir connectée.

Ma priorité, c'est d'aller bien, pour moi surtout, et puis pour m'occuper correctement de mon fils.
J'ai besoin de me sentir plus légère. J'ai besoin de retrouver l'équilibre perdu. C'est tellement fragile ! Tu crois que tu gères, tout se passe bien pendant quelques semaines, quelques mois, et puis BIM, tu te sens à nouveau épuisée, déprimée, à terre. Moi je n'ai pas envie de vivre avec ça, comme ça. Sous prétexte que "c'est ça, être maman d'un jeune enfant", "tu l'as voulu", et ceci cela. Non, en plus je sais qu'il y a des choses concrètes à mettre en place pour débloquer cette situation de "burn out". Tout de suite les grands mots. "BURN OUT" ? Oui, disons que c'est le terme qui se rapproche le plus de ce que je ressens en ce moment. J'ai fais des erreurs. Et figurez-vous que ...


Hé ouais.

------------------------------------------------------------------

Alors voilà. MA PRIORITÉ, C'EST D'ALLER BIEN.
Et cette semaine, j'ai envie de "faire l'inventaire" de tout ce qui peut me permettre d'aller bien, moi, Angélique.

Je vous embrasse.
Prenez soin de Vous.
Prenez le temps pour aller bien.



samedi 25 mai 2019

Cette semaine, j'ai aimé ... #21

Bonjour bonjour ! J'espère que vous allez bien !
Je vous retrouve aujourd'hui pour partager mes habituels coups de cœur de la semaine ! En avant !

- Pour commencer, un coup de cœur un peu particulier pour quelque chose dont me parle régulièrement ma maman : le SEL ! Alors, qu'est ce que le SEL ? Hé bien je vous copie colle le descriptif de leur site : "Dans les années 80, Michael LINTON, écossais vivant dans une région touchée par la crise (l’île de Vancouver à l’extrême ouest du Canada), frappé de voir autant de gens doués de savoir-faire, réduits à l’inactivité du fait d’un manque d’argent, se mit en tête de rationaliser un autre moyen d’échange utilisé localement : le troc. Il inventa le L.E.T.S. : LOCAL EXCHANGE TRADING SYSTEM. Au Canada, en Australie, puis en Grande Bretagne, aux Pays Bas, l’idée s’est propagée; ces réseaux regroupent en Grande Bretagne plus de 20 000 personnes au sein de quelques 300 groupes ; les premiers L.E.T.S. ont pris naissance dans des quartiers pauvres de villes parsemées de friches industrielles mais les L.E.T.S. aujourd’hui gagnent les campagnes. En ces temps de chômage structurels, d’exclusion, de mise à la retraite anticipée, de contrats au rabais et de travail à mi-temps, on comprend que les L.E.T.S. connaissent une expansion rapide - Sel de France et Sel du Monde. Le premier SYSTEME D’ECHANGE LOCAL Français a vu le jour en Ariège en Octobre 1994, et comptait en 1996, 380 adhérents. D’autres SEL sont nés depuis dans presque tous les départements de France, on en compte aujourd’hui près de 400".
Une fois inscrit au SEL de votre ville, ça fonctionne avec des unités. Vous pouvez offrir vos compétences, votre temps, des objets, des services ... et cela crédite votre compte, pour ensuite profiter des propositions des autres inscrits ! Par exemple, mon papa a aidé pour des déménagements, des dépannages informatiques, il a donné des cours particuliers de théâtre ... et ma maman, par exemple, a bénéficié de massages ! (ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres ! mais vous voyez, c'est chouette je trouve !) Bref, je trouve ça absolument génial et il fallait que je trouve le moyen de vous en parler !

- Le billet "Freelance : gagner en productivité en optimisant son temps de travail", sur le blog La Webeuse ! Je ne suis pas freelance, mais je suis toujours hyper intéressée par les conseils visant à se discipliner un peu ! c'est quelque chose qui me fait énormément défaut dans ma vie de tous les jours ... et j'ai vraiment envie d'améliorer ça ! Lycia explique par exemple qu'après avoir testé un bon nombre d'applications et outils divers pour organiser son planning, elle est revenue au bon vieux semainier papier ..! :-)

- Dans le même genre, j'ai lu l'article Ma méthode pour organiser les repas de la semaine chez Some Place Called Home. Là encore, c'est quelque chose que j'aimerais bien arriver à faire, mais j'en suis encore très loin ...

- J'ai adoré ce texte, sur la page FB de la merveilleuse Julie Toutin, qui fait de l'accompagnement, périnatal, postnatal, et parental. Extraits : "Il n’est pas rare immédiatement après l’accouchement que le bébé soit séparé de sa maman pour quelques soins. Pesée, mesure, ... Dans certains endroits on propose également aux parents de faire dormir les enfants en couveuse pour que la mère puisse se reposer. Revenons un instant sur le phénomène de la naissance. Lorsqu’un bébé vient au monde, il doit s’adapter à une nouvelle façon de vivre. Il passe de l’état aquatique à l’état terrestre. Tout pour lui est brutal : l’air sur sa peau, dans ses poumons, les sons, les lumières ... Une seule chose est réconfortante à ses yeux : la chaleur, l’odeur de sa maman et les battements de son cœur contre sa poitrine qui lui rappelle ce merveilleux cocon où il se trouvait. Pour un nouveau né, la naissance est violente. Un être humain qui vient de naître est un animal ni plus ni moins, il est un représentant de l’espèce dans sa forme la plus primitive. N’oublions pas que l’être humain nait immature de presque neuf mois/ un an. A la différence des autres mammifères qui sont déjà en capacité de se déplacer et de manger seuls.Il est important de garder en tête qu’un bébé qui vient de naître n’a besoin que d’une chose vitale à ses yeux : le contact avec sa mère (et à défaut l’autre parent avec qui le peau à peau est d’un grand réconfort) Pour lui, tout le reste est une agression : les manipulations par des tiers (personnel soignant, famille...), la sensation de vide qu’il éprouve dans un lit/berceau, s’habiller ... Un bébé qui vient au monde a besoin de retrouver les mêmes sensations que dans le ventre de sa mère. Et ce, jusqu’à ce qu’il soit en capacité d’autonomie."

- J'ai beaucoup aimé ce billet : Je me sens belle comme je suis chez Happy Chantilly ! "Arrêter d’acheter des magazines. Cesser de regarder des émissions qui vendent ces stéréotypes. Arrêter de se comparer aux autres. Cesser de croire aux régimes magiques et aux produits de beauté miracles. Eviter d’essayer des vêtements dans les cabines d’essayages des magasins. Prendre soin de soi. Arrêter de vouloir à tout prix cacher mes “imperfections”. Se répéter des affirmations positives." Voici quelques uns des conseils de Anne-Charlotte, dont j'aime beaucoup l'univers depuis pas mal d'années ! :-)

- J'ai découvert La Marque en Moins ! Laver son corps et sa maison avec des produits sains, naturels et bio ? Tout le monde y pense mais, pour beaucoup, cette option demeure un luxe inaccessible tant les prix restent élevés. Alors, pour démocratiser tout ça, deux Français ont décidé de lancer La Marque en Moins. Objectif ? Casser les prix en éliminant les intermédiaires.

- Et je vous laisse, pour finir, avec cette photo. Parce que j'adore aller au boulot à pieds, surtout quand il fait ce temps !




Prenez bien soin de Vous !
Je vous embrasse !


dimanche 19 mai 2019

Cette semaine, j'ai aimé ... #20

HEY ! Salut la compagnie ! Me voici de retour avec mes coups de cœur de la semaine (du mois écoulé en fait, même ...)

- Je commence avec cette vidéo, parce que vraiment j'adhère tellement à tout ce qu'il dit là-dedans ... (spoil alert : ça parle des PWALS ! des poils, quoi)

- Ce petit podcast de 7 minutes, sur France Culture : Le gras de la vie ! Victor Coutard nous secoue la couenne en mettant le doigt sur nos contradictions : nous rêvons tous à la fois de ventre plat et de saucisson à l’ail. Au risque de nous tromper de cible en fustigeant le gras car il est le bouc émissaire des problèmes engendrés par nos modes de vie sédentaires, le cul assis sur une chaise en attendant de nous faire livrer notre pitance par des esclaves sur deux roues. Et puis souvenons-nous que le mauvais gras, il est dans les aliments transformés par l’industrie agroalimentaire qui sont omniprésents dans notre assiette.

- Ce meuble, chez Ciloubidouille. J'aime l'idée de customiser, transformer un meuble tout simple, et j'aime imaginer que Maëlle, la fille de Cécile donc, emportera très probablement ce meuble dans son chez-elle, plus tard, en disant "c'est ma mère qui l'a dessinée pour moi" ... c'est vraiment chouette !


- Ce replay de l'émission GRAND BIEN VOUS FASSE (Mercredi 15 mai 2019) : L’attachement, un lien vitalAimer et être aimé… Des besoins fondamentaux, dès les premières minutes de la vie… Au cours de son développement, le bébé éprouve un besoin vital de se référer à une figure adulte sécurisante… Des liens rassurants qui influenceront ses relations tout au long de sa vie. Ça dure 51 minutes mais c'est fort intéressant vous verrez !

Pourquoi devenir mère a été la meilleure décision de ma vie. Lors des derniers coups de cœur, il y a plusieurs semaines, je vous avais partagé le témoignage d'une femme qui disait regretter d'être devenue maman, et ce billet lui fait suite ! Après avoir lu ce témoignage sur le regret de la maternité, cette femme a eu envie de nous raconter à quel point devenir mère avait fait d'elle une femme heureuse et plus affirmée. Parce que ça fait du bien aussi, les gens qui aiment profondément les enfants ! :-)

- 6 films d’animation pour les amoureux des livres. Tout est dans le titre ! Merci à mon amie Audrey qui a partagé le lien sur Facebook :-)

- Cette initiative aux Pays Bas : à l'occasion de la semaine du livre, La compagnie ferroviaire Nederlandse Spoorwegen (NS) a eu l’idée d’offrir à ses usagers un billet de train si ces derniers présentent un livre en particulier !

- Et pour finir, j'aime beaucoup ce magnifique cerisier du Japon, âgé de plus de 1000 ans !



Douce nouvelle semaine à tous ! Prenez bien soin de Vous !


jeudi 25 avril 2019

Ça va aller.

Tu sais quoi ? ça va aller. Les choses finissent toujours par s'arranger, tu le sais.
Tu vas la retrouver, ton énergie vitale, ta Joie incommensurable de vivre, ta Force.

Dans 10 ans, 1 an, ou peut-être même demain... quelle importance ça aura, tout ça ? Rien n'est grave puisque tout passe. C'est vrai : tout passe. Alors, ouvre grand les yeux, ouvre grand ton cœur. Prend soin de toi, et de tes besoins. Arrête de te mettre en boule, remets les choses à plat, aligne-toi sur les bonnes vibrations. Prend le temps. Laisse toi être sans te fuir. Lâche prise. Lâche tes obsessions, tes angoisses, tes idées noires. Nourris ton cœur. Nourris ton âme. Chéris l'Instant, ferme les yeux. Et l'enthousiasme reviendra. Je te le promets.

Parfois, on a juste besoin que quelqu'un nous dise que ça va aller.
Alors, je te le dis : "ça va aller" ! 
Prend soin de toi. 



PS : si tu veux, tu peux me suivre sur les réseaux sociaux !



mardi 16 avril 2019

J'ai ce que je veux !

Coucou vous ! Diantre, cela fait bien longtemps que je ne suis pas venue par ici ... (bon, 2 semaines, me souffle-t-on. Ça va hein.) Une bonne vingtaine de coups de cœur attendent pourtant que je fasse la mise en page ..! Et je ne vous parle pas des dizaines de brouillons d'articles divers et variés.

Mais aujourd'hui, j'avais envie de partager avec vous un petit outil vraiment simple à appliquer au quotidien pour être plus heureux. Ouais ouais, rien que ça.

Il consiste à prendre un petit instant pour se dire "j'ai ce que je veux".

Vous savez, dans la vie, on se dit souvent "j'aimerais avoir ceci, avoir cela". Pour ma part, quand j'étais plus jeune, ça donnait très concrètement : "j'adorerais travailler avec les enfants", "je veux un travail dans lequel je me sente utile", "je voudrais qu'un garçon soit amoureux de moi", "j'aimerais tellement sortir avec Chris", "je veux que Chris soit le père de mes enfants" etc etc ..! ^_^

Hé bien, depuis quelques semaines, régulièrement, je m'applique à penser : "j'ai ce que je veux".
"J'ai un bébé en bonne santé, en pleine forme" (ça m'est particulièrement utile quand je sens l'impatience monter et la frustration me gagner !!). "Chris est le père de mon enfant"; "J'ai un métier passionnant et dans lequel je me sens vraiment à ma place, épanouie, et pleine de possibilités !". Etc etc ! :-)

Souvent, une fois qu'on a ce qu'on désire, et même si on l'a désiré durant des années, on prend rapidement cela pour acquis, on passe à autre chose, un autre désir, un autre "objectif", et finalement on ne prend plus vraiment, plus toujours, le temps de savourer ce qu'on a et qui nous procure tellement de joie et de fierté au quotidien !


J'ai pris connaissance de cette astuce grâce à Clotilde, dans le podcast Change ma vie. Depuis, je l'applique tous les jours et ça me fait un bien fou pour me recentrer et juste profiter de l'instant présent avec délice et gratitude ! Instantanément, ça me colle le sourire et je sens littéralement les hormones de bien-être m'envahir. Vraiment ! Vous me direz, si vous essayez ? :-)


Vous pouvez aller écouter l'épisode par ici, ou à l'aide du lecteur Youtube ci-dessous !



Je vous embrasse ! Prenez bien soin de Vous !


lundi 1 avril 2019

Cette semaine, j'ai aimé ... #13

Bonjour bonjour ! Déjà une nouvelle semaine qui se termine ..! Il est temps pour moi de partager avec vous mes coups de cœur ! En plus, ayant sauté la semaine dernière, il va y avoir pas mal de choses à vous mettre sous la dent ! J'ai aussi beaucoup de billets en brouillon ... d'idées de choses à écrire, à partager ... mais je ne sais pas, je n'y arrive pas, je n'arrive pas encore vraiment à optimiser mon temps, entre le boulot et des activités particulièrement prenantes cette période (montages vidéo à faire, c'est toujours super long + chasse au trésor à organiser pour deux groupes ...), l'organisation de différentes choses pour le mariage de mon meilleur ami (*rire croustillant*), mon rôle de maman accessoirement ! Maman presque solo d'ailleurs, car ces derniers temps mon chéri a été très absent pour son boulot ! Loin de moi l'idée de pleurer dans les chaumières, vraiment pas, mais j'ai beaucoup de mal à gérer tout ça de front. Pourtant j'adore écrire et je suis même persuadée que je peux justement me servir de ce blog pour m'aider moi-même à me discipliner et à être mieux dans mes pompes en ce moment ! :-)

- Je commence avec ce billet : Non, ce n'est pas un produit du quotidien, c'est un luxe sur le blog La Salade à tout ! "Une fois de temps en temps (une fois par mois, je dirais, à peine), je m’achète un avocat bio qui coûte presque 2€ pièce. Eh bien ça me ramène au fait que c’est un produit qui n’est pas du tout local et je trouve ça très bien qu’il soit cher car ça me dissuade d’en acheter, et je peux vous dire que je le déguste. Je le consomme avec une mayonnaise vegan qui coûte 2 à 3 fois plus cher qu’une mayonnaise classique et qui est conditionnée dans un pot en verre. Pour en revenir aux clémentines, je n’aurais pas du tout le même plaisir à en manger à moins de 2€ le kilo qui viennent d’Espagne."

- Ensuite, un témoignage sur la dépression post partum des pères (ou "daddy blues"), parce qu'après tout, pour eux aussi c'est un chamboulement, et c'est toujours important d'en parler ! "Chez les mères, le risque de dépression périnatale, soit des troubles d'humeur survenant durant la grossesse ou après l'accouchement, est aujourd'hui bien connu des professionnels de santé et au-delà. La littérature scientifique sur ce sujet évalue à 12% la proportion de mères qui souffrent de dépression après la naissance de leur bébé. Qu'en est-il du daddy blues? Des études récentes réalisées à l'étranger estiment entre 10 et 11% la proportion de pères touchés par la dépression périnatale, soulignent Marie Guerin et Sarah Boccon-Gibod, sage-femme et étudiante sage-femme à Genève, dans un travail rédigé l'an dernier. Soit presque autant que les mamans."

- Pour rester dans le thème de la parentalité, et après promis je vous laisse tranquille, j'ai lu avec beaucoup d’intérêt ce billet : J'aime ma fille mais je regrette d'être devenue mère. J'aime le fait que dans notre société, toutes ces choses deviennent de moins en moins tabou. Que des voix s'élèvent pour exprimer des choses qu'on n'a pas l'habitude d'entendre, mais qui existent, et donc il est important de parler. Au passage ... ce billet m'a permis de découvrir le magazine Rockie ! C'est un magazine en ligne où il est question de boulot, de parentalité, de couple et de relations amoureuses, de sexualité, d'amitié, de mode, de beauté, de culture et d'un millier d'autres sujets. Si vous connaissez le site madmoiZelle, et bien Rockie est un peu sa grande sœur !

- J'ai aimé l'idée du site "Bien fait". Des objets du quotidien, de la cuisine à la salle de bain en passant par le bureau ou le jardin, c’est tout ce que l’on peut retrouver sur Bien Fait, magasin en ligne créé par Lorraine. Ces objets, faits pour durer, sont tous sélectionnés avec le plus grand soin pour qu’ils vous procurent bonheur et praticité au jour le jour et ce, pour toute votre vie.

- Vous n'êtes peut-être pas sans savoir que le 14 avril, commencera la diffusion de la dernière saison de la série Game of Thrones. Et pour l'occasion, la chaîne HBO a caché six trônes de Fer dans le monde entier pour une chasse au trésor géante ! Pour seuls indices, HBO a mis en ligne sur YouTube des vidéos à 360° qui permettent d’observer l’environnement autour des sièges royaux.

- Ce témoignage de Juliette Katz (comédienne et créatrice de Coucou les girls) Pourquoi j'ai finalement renoncé à me faire retirer un bout d'estomac pour maigrir. "Aujourd'hui je devais me faire opérer pour perdre du poids. On devait me retirer un bout d'estomac et me retrouver avec celui de la taille d'un enfant. Mais j'ai dit non. Depuis 6 mois je vois des médecins, je passe des tests, fais des prises de sang, en étant convaincue que c'est la chose qu'il me fallait. Il a fallu que je me retrouve sur un brancard devant la salle d'opération pour prendre conscience que ça ne m'allait pas. J'ai dit non parce que j'ai eu peur de souffrir, peur de mourir, mais surtout parce que ça ne me va pas de me faire retirer un bout d'estomac parce que je n'ai pas suffisamment de volonté. Je ne veux pas me faire charcuter parce que je suis grosse."

- Ce résumé du livre “Avoir le courage de ne pas être aimé, sur le blog Happy Chantilly.

- Et pour finir, j'ai adoré le dernier article de Ciloubidouille : Mes podcasts préférés et pourquoi je les écoute ! Elle explique notamment comment elle est "tombée dans la marmite", et nous donne une super liste d'émissions audio à écouter ! :-)



Merci de m'avoir lue ! Je vous souhaite une belle semaine ! Prenez soin de vous !



dimanche 17 mars 2019

Cette semaine, j'ai aimé ... #11

Hello hello ! J'espère que vous allez bien en cette belle journée ! Ici tout va bien, c'est une journée maman-bébé en tête à tête, du repos, des câlins, de la musique, et quelques minutes pour vous partager mes coups de cœur de la semaine écoulée ! C'est parti :

- Je commence avec ces 7 raisons et façons d’arrêter de se sacrifier quand on est maman (ou une femme). sur le blog Serenity Therapy. J'aime beaucoup la précision dans le titre d'ailleurs, parce qu'après tout, il n'y a pas que les mamans qui se sacrifient ! Même si je n’étais pas malheureuse en tant que maman, parce que j’assumais pleinement cette envie de me dédier corps et âme dans mon rôle de parent, j’ai tout de même pris des décisions allant dans le sens du sacrifice, laissant parler cette vieille croyance limitante qui dit que "je suis la mère donc je passe en dernier"

- Ensuite, j'aime ce joli projet de la ville où je travaille, qui s'appelle "Bougeons ensemble". Voici le concept : les enfants de la maternelle accompagnent des seniors dans leur séance de marche hebdomadaire autour du stade ! Une belle rencontre intergénérationnelle !

Oui, tu as le droit de ne pas vouloir d'enfants, sur le blog Délires et des rires de maman. "Avoir des enfants, c’est un p*** de job ! C’est le CDI à vie. Et c’est dur. C’est dur de les élever, c’est dur parce que ça change ta vie, ça te prends beaaaaaaauuucoup de temps. ça te prend bien la tête parfois. C’est dur mais on est content. On les a voulu plus que tout ces gosses. Mais c’est justement ça le truc : c‘est dur mais on est les a voulu ! Qu’est ce qui se passe si tu en fais sans en avoir vraiment envie ???? Je n’ose pas imaginer. Ne fais surtout pas ça."

- Le "Trashtag Challenge". Lancé début mars par un internaute, le Trashtag challenge consiste à prendre en photo un espace de nature avant et après l'avoir nettoyé de ses déchets. Une formidable idée qui voit des centaines de participants rejoindre sa cause ... pour créer enfin un challenge utile sur les réseaux sociaux !!


- Le principe des bibliothèques d'objets. Plutôt que d’emprunter des livres comme dans une bibliothèque traditionnelle, les bibliothèques d’objets proposent d’emprunter des objets : une perceuse, un mixeur, un vélo ... Je trouve ça absolument génial ! :-) Vive le partage !


Je vous embrasse, prenez bien soin de vous !